Les trois personnages du succes social

Par Ali Chahat | Compétences

Les trois personnages du succes social

Imaginez-vous une seconde parler et vous comporter exactement de la même manière avec vos parents et vos meilleurs amis. Le cauchemar hein ? Absolument et même totalement inapproprié je dirais même ! C’est assurément une erreur que vous ne feriez jamais n’est-ce pas ? Eh bien, laissez-moi vous dire une chose : il y a de grandes chances que vous la faites déjà. Probablement pas avec vos parents, mais avec les personnes que vous rencontrez. Comment ? En gardant toujours le même personnage, autrement dit, en vous comportant uniquement comme vous pensez être.

Combien pouvez-vous depenser chaque mois sans culpabiliser ? Faites le test

C'est réservé aux membres du club privé. C'est Gratuit, mais il faut faire une demande.

En réalité, pour réussir et faire évoluer toutes vos relations sociales, vous allez devoir apprendre à gérer deux manières d’être, aussi appelés personnages, et trois lorsqu’il s’agit de relations avec le sexe opposé. C’est probablement le concept le plus méconnu et pourtant le plus important des dynamiques sociales. Laissez-moi donc vous montrer quels sont ces trois personnages, comment les maîtriser, et pourquoi les internaliser est une nécessité pour votre succès, et in fine, pour un monde socialement plus intelligent.

Le Sociable

Le sociable est le personnage qui met de l’ambiance en soirée, la personne qui est toujours pleine d’énergie, qui met tout le monde à l’aise, et qui fait même parfois rire les autres. Généralement, les gens sont très contents quand cette personne est là car il n’y a jamais de silence embarrassant ou même de situation pesante ou ennuyeuse. Pour être « Le sociable », vous devez :

  • Etre constamment positif. Les gens sont attirés par les personnes positives, qui voient le meilleur en toute chose, qui préfèrent aimer plutôt que détester, qui racontent des choses intéressantes et agréables au lieu de se plaindre de leur journée. Donc lorsque vous avez le choix entre parler de quelque chose de positif ou quelque chose de négatif, vous savez quoi privilégier.
  • S’amuser et profiter de toutes les situations. La plupart des gens sont constamment en train de se plaindre de tout et de rien, et ne prennent même plus en considération le positif ou ce qui se passe de bien. Ils analysent le monde à travers un filtre de rejet du positif. Ne faîtes pas cette erreur, et au contraire, préférez vous amuser et profiter du moment présent plutôt que de vous plaindre de vos problèmes.
  • Souriez. Si vous souriez, vous vous démarquez déjà positivement de la foule, car la majore partie des gens tirent constamment la gueule.
  • Faîtes en sorte d’être la personne qui parle le plus souvent, de manière à enlever de la pression à la conversation. Si l’autre personne n’a pas à trouver les sujets de conversation, et si elle n’a pas à combler les blancs, alors elle se sentira déjà bien plus à l’aise à vous parler.
  • Ne parlez pas de choses trop profondes ou trop personnelles, ce n’est pas le moment.
  • Transmettez beaucoup d’énergie par votre langage corporel. Le but de ce point est de captiver les autres. Vous y arriverez en changeant la vitesse, le ton, la hauteur, et même le volume de votre voix. Mais aussi en animant votre corps, vos mains, votre visage, et en gardant le contact visuel lorsque vous parlez.

Ce personnage est généralement idéal lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes, que vous êtes en soirée, que vous buvez un verre entre amis, ou que vous faites du sport avec vos potes. Cependant, bien qu’il vous permette de renvoyer une très bonne image, d’approcher et de rencontrer de nouvelles personnes, et d’illuminer leur soirée, ce personnage ne vous permettra pas d’accomplir plus, dans le sens où il n’offre aucune perspective d’évolution dans le lien que vous entretenez avec les autres. Si vous avez des doutes sur ce dernier point, contentez-vous simplement de garder ce personnage constamment, et vous verrez qu’en plus d’en souler certains, vous n’aurez créé aucun lien réel avec les autres.

Vous l’aurez donc compris, ce personnage est génial et même primordial pour les premières minutes d’une interaction. Mais lorsque les personnes avec qui vous parlez sont complètement à l’aise, contentes de vous parler, et prêtes à avoir des conversations plus sérieuses, vous devez faire la transition vers le second personnage : Monsieur Confort.

Monsieur Confort

monsieur confort
« Qui parle sème ; qui écoute récolte. » de Pythagore.Tweetez pour faire écouter les gens

M. Confort est simplement quelqu’un de subjectivement intéressant ; autrement dit, il parle de choses qui intéressent la personne avec qui il parle ; mais c’est aussi quelqu’un d’intéressé par ce que cette dernière a à dire. Il parle autant que l’autre personne, essaie de la comprendre, cherche des intérêts communs et essaie de créer une connexion.

C’est généralement à ce niveau que vous décidez de la manière dont vous voulez faire évoluer une relation avec une femme nouvellement rencontrée. Si vous vous arrêtez là, alors vous pouvez vous faire une vraie amie, ce qui est géniale. En revanche, si cette personne vous plait davantage, il va falloir apporter une certaine tension sexuelle entre vous deux, en passant au dernier personnage : Le Séducteur. Donc si les filles qui vous intéressent ne vous envisagent généralement pas comme autre chose qu’un ami, vous savez à présent que c’est parce que vous n’avez jamais créé cette tension.

Le Séducteur

le séducteur

Le séducteur, comme son nom l’indique parfaitement, est là pour créer une tension sexuelle et ainsi faire la transition entre une amitié, ou du moins une potentielle amitié, et une relation plus intime. Sans plus attendre, voilà les éléments qui fondent le séducteur :

  • Son regard explicite ses intentions sexuelles. Le séducteur regarde donc une femme d’une manière qui lui informe qu’il la veut.
  • Il rend l’autre personne à l’aise avec ses touchers, avec des touchers de plus en plus intimes.
  • Sa voix est plus lente, plus profonde, et son discours est parsemé de pauses. Pour cause, la meilleure manière de créer une forte tension sexuelle est la combinaison regard profond + pause.

Mais en voilà assez sur le séducteur. Le but n’est pas ici de devenir un séducteur ou même un dragueur accompli, mais plutôt de maitriser les dynamiques sociales pour créer la vie sociale de ses rêves, et surtout, éviter des erreurs qui pourraient détruire cette dernière. Car si vous savez séduire, vous savez comment ne pas séduire, ce qui est une perle lorsque vous êtes en couple ou même mariés !

Si vous maitrisez ces trois personnages, vous pourrez créer et faire évoluer n’importe quelle interaction sociale de la manière dont vous le voulez. Mais vous allez devoir faire preuve de discernement, et déterminer quand changer de personnage, et quand revenir au précédent (e.g. lorsque vous avez une conversation sérieuse avec M. Confort et que vous perdez l’attention du groupe, vous devriez revenir un petit moment au premier personnage). Les gens ont tendance à compliquer les dynamiques sociales, mais en réalité, le succès dans ce domaine dépend simplement de votre capacité à maîtriser ces trois personnages. A présent, il reste à savoir si le succès est bien une chose qui vous intéresse.

Votre mission

Identifie le personnage pour lequel tu es le moins bon, mémorise ses caractéristiques, et efforce-toi toute la semaine de t’y entrainer.

La bibliographie, parce que ce qu’on vous dit ne sort pas d’une discussion de comptoir !

Livre